Tendances des marchés

Mai 2021

Gaz naturel

  • Les températures fluctuantes de ces dernières semaines n’ont pas permis de remplir régulièrement les sites de stockage. Les injections ont repris timidement fin avril et resteront dépendantes des températures. Ce lent remplissage des sites de stockage pèsera sur les prix cet été. 
  • Les températures froides en Europe ont fait augmenter la demande de chauffage. La demande visant la production d’électricité était également élevée suite à la hausse des prix du charbon et du CO2, qui favorisent le gaz naturel.

Pétrole

  • Mi-avril, l’Agence internationale de l’énergie et les pays de l’OPEP ont corrigé à la hausse la demande de pétrole prévue pour 2021. Le Brent a alors augmenté pour atteindre un niveau de 67 $/bbl. 
  • Cependant, lmarché du pétrole reste instable, très dépendant des évolutions des cas de COVID-19 et les prix ont depuis été revus à la baisse. Les restrictions de voyage qui découlent des situations sanitaires critiques en Inde, au Brésil et au Japon font diminuer la demande de carburant. 
  • D’après leur décision du mois d’avril, les pays de l’OPEC+ devraient commencer à augmenter leur production à partir du mois de mai. Si la demande n’est pas au rendez-vous comme prévu, cela pourrait engendrer un surplus d’offres et tirer les prix vers le bas.

CO2 et Charbon

  • Le prix du CO2 a bondi fin avril et a atteint de nouveaux sommets historiques, s’approchant de plus en plus des 50 €/t. Cette forte hausse est encouragée par l’Union européenne qui, le 21 avril, a conclu un accord provisoire définissant dans la loi sur le climat une réduction nette des émissions de gaz à effet de serre d’au moins 55 % d’ici à 2030.
  • Une forte production d’énergies renouvelables a diminué la demande en charbon ces dernières semaines. 
  • La hausse des prix du CO2 fait augmenter, de fait, le coût de production d’électricité via les centrales à charbon. Cependant, à court terme, les prix devraient rester stables.

Économie

  • En France, un déconfinement progressif s’annonce, laissant espérer un retour à la normale pour le début de l’été. Cependant, certains économistes avertissent que cela pourrait ne pas générer le rebond économique observé lors du premier déconfinement. 
  • L’horizon se dégage pour la ratification du plan de relance européen. Neuf votes parlementaires manquent encore à l’appel pour permettre à la Commission de se lancer dans le grand emprunt de 750 milliards d’euros. 
  • Mercredi 28 avril, Joe Biden a présenté son « American Family Plan », un monumental programme social de lutte contre les inégalités de 1 800 milliards de dollars. Si ce plan est adopté par le Congrès, il viendra s’ajouter au plan de soutien de 1 900 milliards déjà voté pour compenser la chute de l’activité économique due à la pandémie.

Conclusions de Naturgy

Évolution observée :  Haussière
Évolution attendue :  Baissière

Conclusions de Naturgy

Évolution observée :  Haussière
Évolution attendue :  Baissière

Soyez avertis en avant-première

Soyez avertis en avant-première de la mise à jour de ces tendances du marché de l’énergie !

Quel est l'objet de votre demande ?

Service après-venteGaz naturel professionnelGNVJe suis un particulier

Saisissez votre numéro de téléphone.
Nous vous rappelons gratuitement.




Merci de votre intérêt pour Naturgy. Nous sommes un fournisseur de gaz naturel dédié aux professionnels.